LE VAUTOUR FAUVE : Gyps fulvus

Taille :

Un mètre du bec à la queue, envergure des ailes : 242 à 280 cm.

Poids :

6 à 8 kg.

Signe distinctif :

Le Vautour fauve est aisément identifiable par son vol plané lent, sa queue proportionnellement plus courte que la largeur de l’aile et surtout la colerette de plumes blanches (brunes chez les jeunes) à la base de son cou.

Reproduction :

Les nids sont dissimulés dans des escarpements rocheux et broussailleux entre 350 et 1200 m d’altitude. Un œuf unique est pondu fin janvier. L’incubation dure en moyenne 52 jours. Les poussins volent au bout de 115 à 155 jours, et déserteront leur nid d’origine un à quatre mois plus tard.

Nourriture :

Ce grand rapace, véritable éboueur de la montagne, la débarrasse de ses charognes, vaches ou brebis mortes.
Pour alimenter les jeunes, l’adulte transporte la nourriture (jusqu’à 2,5 kg de viande !) dans son jabot, puis la régurgite dans l’aire.

Habitat :

Les falaises, où il construit un nid avec quelques brindilles et un peu d’herbes.

Dans les Pyrénées :

Ils vivent en colonies dans les falaises du Pays basque et d’Aragon. En Béarn, une réserve leur est consacrée. Les vautours fauves ont bien failli disparaître. Pour fixer certaines populations, l’homme les nourrit sur des charniers permanents. Le nombre de couples reproducteurs est passé de 61 en 1976 à plus de 200 en 1989. Il est estimé entre 270-285 couples en 1992.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *