Comment bien choisir son piolet d’alpinisme

piolet

L’alpinisme requiert une force mentale et physique. Ce sport permet de dépasser ses limites. Avant de pratiquer de l’alpinisme, vous devez suivre des cours d’escalade. Avec de la pratique, cette activité ne présente aucun danger. L’achat d’un produit de bonne qualité garantira votre sécurité.

Comment bien choisir son piolet ?

Un bon piolet disposera d’innombrables certifications. En France, le piolet ne peut être commercialisé qu’après l’obtention d’une labellisation. Ce principe améliore la sécurité des alpinistes. Par rapport à la manche et aux lames, les types de piolets se divisent en deux catégories.

Le piolet de forme « T » possède des composants résistants. Avant la commercialisation, la lame et la manche recevront de nombreux tests.

Le piolet de type « B » s’avère moins solide. Il convient pour les escalades à basses attitudes. Concernant la lame du piolet, elle se fabrique soit en acier, soit en aluminium. Une lame en aluminium est plus facile à porter. Malgré cette légèreté, la lame se détériore de manière rapide. Avec une lame en acier, le piolet s’emploie à long terme. La lame semble plus résistante. Cependant, ce produit pèse lourd.

Concernant la forme de la lame, une escalade glaciaire nécessite une lame fine. Après la fin de sa durée de vie, vous devez remplacer la lame de votre piolet. À propos de la manche, elle se fabrique à base d’aluminium ou de carbone. La légèreté de l’aluminium facilite la pratique de ce sport. La longueur de la manche varie selon le type d’alpinisme.

En ce qui concerne la pique, une pique en acier s’utilise pour les randonnées glaciaires. Par ailleurs, certains piolets ne disposent pas de pique.

Pourquoi pratiquer de l’alpinisme ?

L’alpinisme requiert un effort physique. En effet, les alpinistes devront rester endurants. Une résistance s’oblige pour effectuer ce sport. Vous emploierez tous vos muscles. Vous lutterez contre le froid. Cette activité permet de brûler 4 000 à 8 000 calories. Par conséquent, ce sport nécessite un dépassement physique. Pour continuer, ce passe-temps exige une concentration mentale. Dans la pratique, vous vous calmerez face à toute situation. Pour aller jusqu’au bout, vous êtes obligés de posséder un mental d’acier. L’alpinisme améliore la persévérance. Vous sortirez de votre sens de confort. De plus, vous apprendrez à rester prudents. Malgré vos peurs des hautes aptitudes, l’alpinisme vous aide à combattre vos phobies. Avoir confiance à votre intuition s’impose.

Grâce à cette activité, vous découvrez de nouveaux milieux naturels. Selon les scientifiques, le changement d’environnement minimise le stress. La vue en haut de la montagne s’avère magnifique. Dans les endroits à basse température, vous remarquerez peu de végétations et peu d’animaux. Le mouvement de l’eau deviendra lent. Cette activité améliore votre faculté d’entraide. Effectivement, la solidarité s’oblige pour rester en sécurité. Le travail en groupe et l’individualisme servent à gravir les échelons. Par rapport à votre destination, vous connaîtrez d’autres cultures. Avant de pratiquer l’alpinisme, suivre une formation s’avère indispensable.

Comment choisir son matériel et ses accessoires ?

Le choix des outils dépend de l’environnement et de la méthode. En cas de chute, les dégaines assurent la protection. Elle possède deux mousquetons reliés par une sangle. Vous remarquerez l’existence d’une dégaine pour l’escalade et pour l’alpinisme. Concernant le choix de la corde, votre décision variera selon l’endroit (en salle, à l’extérieur…). La corde relie les grimpeurs et l’assureur. Pour les harnais, il renforce la sécurité de la corde. En cas de problème, le harnais vous retiendra. Vous pouvez choisir entre un harnais polyvalent et un harnais pour alpinisme. Ce matériau s’avère très solide. Ensuite, le choix du mousqueton dépend de son usage, de son aspect et de sa fonctionnalité de déverrouillage. Le mousqueton facilite l’ascension du grimpeur.

Pour aller au sommet, vous devez vous munir d’un piolet, des crampons, d’un casque… Le casque évite les fractures crâniennes. Les longes renforcent la sécurité de l’escalade. Avant de choisir vos outils, vous comparez leurs solidités. Même pour l’escalade en salle, un outil de bonne qualité s’avère pratique. Certains produits facilitent certaines actions. Par exemple, certains accessoires permettent de se longer et de descendre en cas de rappel. D’autres s’utilisent seulement pour descendre en rappel.

Comment entretenir son piolet ?

Pour ne pas perdre votre piolet, vous achèterez une dragonne. La dragonne s’attache à votre poignée. Pour utiliser l’autre main, vous vous munirez d’un « leash ». Ce dernier s’attache à votre baudrier. Pour entretenir votre piolet, vous effectuerez quelques vérifications. Une rouille sur la lame pourra engendrer des imprévus. Dans la majorité des cas, cela ne diminue pas la résistance de la lame. Cependant, vous êtes obligés de rester vigilants.

Pour enlever la trace, vous emploierez une éponge avec un côté abrasif. Pour minimiser l’apparition des rouilles, vous essuierez avec un chiffon votre matériel. Pour conduire la lame, vous utiliserez de l’huile. Pour rallonger sa durée de vie, vous adapterez son utilisation par rapport au type d’escalade. L’achat d’un piolet de bonne qualité s’impose. Cet investissement minimise les dépenses d’un rachat. Une mauvaise utilisation engendrera la détérioration du produit. Par conséquent, collaborer avec un guide diminue les problèmes. Lors de son utilisation, vous remplacerez votre piolet en présence d’une vibration anormale.

Sport et activités pour se détendre