LE SAPIN PECTINÉ : Abies pectinata

Écorce :

D’un gris argenté, l’écorce du Sapin pectiné se crevasse et devient écailleuse avec l’âge.

Feuillage :

Persistant. Les aiguilles s’étalent horizontalement de chaque côté du rameau. Vertes et brillantes sur le dessus, elles sont marquées de deux bandes blanches sur le revers. La cime a tendance à s’aplatir avec l’âge.

Fruits :

Les cônes (ou pommes de pin) restent dressés sur les plus hautes branches. A l’automne, les écailles tombent et il ne reste que l’axe central, semblable à une chandelle.

Taille :

Géant de la forêt pyrénéenne, il peut atteindre 50 m.

Utilisation :

Le sapin fournit un bon bois d’oeuvre. Sa résine a des vertus médicinales.

Milieu :

Le Sapin pectiné forme de magnifiques forêts entre 500 et 1 600 mètres d’altitude.

Dans les Pyrénées :

Mélangé au Hêtre sylvestre ou en peuplements purs, le Sapin pectiné est fréquent sur l’ensemble de la chaîne, depuis la forêt d’Iraty à l’ouest, jusqu’au sud de Céret à l’ouest.

Plantes caractéristiques ou remarquables associées :

Meconopsis du pays de Galles, If, Dentaire digitée, Saxifrage des lieux ombragés (endémique), Aspérule odorante, Gesse jaune, Scille Lis-Jacinthe, Néottie nid d’oiseau, Ail des ours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *