LE PIN A CROCHETS : Pinus uncinata (plante endémique des Pyrénées)

Écorce :

Gris-brun foncé, fine mais solide.

Feuillage :

Persistant. Les aiguilles, groupées par deux, sont épaisses et dures, de couleur vert foncé.

Fruits :

Ce sont les cônes du Pin à crochets qui lui donnent son nom. Chaque écaille est en effet dotée dans sa partie supérieure d’une petite saillie en forme de crochet.

Taille :

Jusqu’à 25 m.

Durée de vie :

Plusieurs siècles. Certains Pins à crochets ont aujourd’hui près de 1000 ans.

Utilisation :

Quand le Pin à crochets a pu se développer dans des conditions favorables, il fournit un bon bois d’œuvre.

Milieu :

Sur des pentes abruptes, des falaises, des éboulis, aux altitudes les plus élevées (jusqu’à 2750 m…).

Dans les Pyrénées :

Présent sur toute la chaîne, mais souvent réfugié sur des falaises, le Pin à crochets se rencontre en grande densité au Pic d’Anie, dans la réserve du Néouvielle, autour du Mont Louis et dans le parc national d’Aygues Tortes en Catalogne.

Plantes caractéristiques ou remarquables associées :

Bouleau blanc, Alisier Petit-Néflier, Arnica des montagnes, Gentiane de Burser, Airelle Myrtille…

Les Grands Rapaces Pyrénéens
LE GYPAÈTE BARBU : Gypaetus Barbatus